La famille Bélier

Quoi de mieux qu’un ciné en famille lorsqu’il fait froid dehors et qu’à la télé il n’y a rien d’autre que Michel Drucker ?! En cette fin d’année, je voulais partager avec vous l’énorme coup de  que j’ai eu pour le film d’Eric Lartigau : la Famille Bélier.

images
Le pitch selon Allociné :

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

Le casting :
Louane Emera : Paula
Karin Viard : Gigi (la maman)
François Damiens : Rodolphe (le papa)
Lucas Gelberg : Quentin (le frère)
Éric Elmosnino : Mr Thomasson (prof de chant)

Mon avis :
Éric Lartigau a su mélanger judicieusement l’humour et l’émotion sans pour autant tomber dans le pathos face au « handicap » des parents. Chacun se retrouvera dans cette famille qui fait face à ses inquiétudes pour l’avenir : Paula, l’adolescente, cherche à fuir la ferme familiale et ne rêve que de Paris, tandis que ses parents, Rodolphe et Gigi, se battent pour préserver leur campagne, leur ferme, leur héritage.
Pour ma part, j’ai revu certains dîners un peu houleux où mes ados défendent becs et ongles leurs points de vues face à leurs parents qu’ils jugent trop vieux. Je crois, d’ailleurs, que si nous aussi nous étions sourds ils nous diraient également : « salut bande d’enfoirés »
Ici, il y a un retour aux valeurs « terroirs » : on va au marché (le vrai) pour faire ses courses, on refuse l’implantation d’un centre commercial à la place de la forêt et la musique électronique fait place aux vieux tubes de Michel Sardou.
François Damiens est parfait dans le rôle de papa bourru mais très protecteur. Éric Elmosnino est très drôle dans son rôle de professeur désabusé qui ne cherche qu’à fuir la campagne et les « culs terreux » (dixit). Quant-à Louane, c’est une révélation ! Je l’avais découverte aux castings de The Voice et elle m’avait émue avec sa reprise de « un homme heureux » de W. Sheller. Elle a la fraîcheur de ces ados qui ne veulent pas vieillir trop vite, elle est spontanée et bouleversante.

A mes yeux, c’est LA comédie drôle et émouvante de cette fin d’année un peu morose. D’ailleurs en parlant d’année un peu tristoune, lors de mes coups de cafard en 2015, je me souviendrai de la réplique d’Éric Elmosnino : « Quand tout va mal, qu’il n’y a plus aucun espoir, il reste Michel Sardou« , Mr Sardou pour qui on avouerait presque une passion inattendue.
bande annonce

Juste pour le plaisir et tous en choeurs « mes chers parents, je pars… »

Publicités

Une réflexion sur “La famille Bélier

  1. Tu maitrises si bien l’art de nous donner des envies 😉
    Une envie de ciné est la bienvenue en cette période festive 😉 Même si le va-et-vient me tente bien depuis quelques mois et que le Nano nous a une fois de plus comblé hier soir 😉
    Longue vie à Marcelle et ses jolies découvertes!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s