La meilleur façon de réaliser ses rêves est de se réveiller… (P. Valery)

Chaque année, des centaines, des milliers de personnes meurent en n’ayant pas réalisé leurs rêves et en regrettant de ne pas avoir eu la force ou le courage de faire ce qu’elles avaient sur le coeur… Réaliser nos rêves nous demandent de sortir de notre zone de confort, d’exister pour soi, de déranger les autres parfois, de croire en ses capacités insoupçonnées. Cela demande beaucoup d’énergie, de patience, de l’obstination…

Septembre 2015, après 14 ans de bons et loyaux services, la société pour laquelle je travaillais sans relâche ferme ses portes en France et délocalise son activité au Luxembourg. Gros coup dur pour moi qui n’avait certainement pas prévu ce scénario catastrophe que l’on voit à la télé => c’est toujours chez les autres que ça arrive mais pas chez soi… Il me faut trouver une solution pour rebondir car rester inactive est de l’ordre de l’impossible. Seul hic, je passe ma journée à faire des listes pour ordonner mes idées mais pas de ce que je voudrais faire, plutôt de ce que je ne veux ABSOLUMENT pas faire !!! Vous me direz « c’est déjà bien de savoir ce que l’on ne veut pas faire ». Le problème c’est que cette liste de « NOT TO DO » était super longue :

  • Secrétariat => non
  • Diététique => non (ce que je faisais auparavant)
  • Vente => non
  • etc….

J’ai accumulé les heures de rédaction de CV, d’entretiens téléphoniques infructueux, de formations qui n’ont ni queue ni tête….Une fois j’étais trop diplômée et l’autre pas assez, une fois trop expérimentée l’autre pas assez, une fois trop vieille l’autre…ah non je n’ai jamais était trop jeune 😉 Tant est si bien qu’au bout de 6 mois, je suis devenue la reine des excuses à 2 balles : plus envie de rien du tout ! Un soir, je dine chez une tante qui me dit « mais enfin à 40 ans tu as bien des envies, des rêves à poursuivre ?! » Oui effectivement des envies j’en ai beaucoup : crever les pneus de mon ancien boss, lui arracher les cheveux (le peu qui lui reste) mais tout ça ne me fera pas avancer… Des rêves ???? Oui j’en ai mais c’est de l’ordre de l’impossible car je n’ai pas le diplôme requis ! Ce rêve je le fais chaque 1er septembre : je m’imagine dans une classe avec une vingtaine de p’tites têtes blondes (ou brunes) et je leur souhaite une bonne rentrée scolaire. Mon rêve est d’enseigner ! J’ai bien tenté à 18 ans d’entreprendre des études pour devenir professeur d’anglais mais, vous le savez aussi bien que moi, à 18 ans on a envie de tout sauf d’étudier des heures de Shakespeare, de phonétique, de grammaire anglaise,… Bref, au bout de 2 ans de sorties intempestives, j’ai capitulé ! Grosse bêtise !!! J’ai appris avec l’âge et l’expérience qu’il ne faut pas avoir de regrets. Ma vie a été bien remplie et certainement autre que si j’avais réussi à obtenir ce fichu diplôme en 1995 !

Mais revenons à nos moutons et au diner chez ma tante qui a été un levier dans ma vie ! Il était là le rêve à réaliser… Enseigner « Qu’est-ce qui t’empêche d’enseigner aujourd’hui ? » Je l’entends encore cette phrase ; elle a claqué dans ma tête comme un coup de fouet sur le cuissot d’une vache : un véritable électrochoc ! Oui c’est vrai qu’est-ce qui m’en empêche ??? => Le diplôme que je n’ai pas ! « Et bien, obtiens-le ce fichu diplôme ! Il n’est pas trop tard. » Au début, c’était un peu comme un jeu : je disais à gauche à droite que j’allais reprendre des études pour voir les réactions…et les réactions étaient toutes hyper positives. Petit à petit, l’idée a germé. Je suis allée à la Haute Ecole de Leuze pour prendre les renseignements et j’ai été formidablement bien reçue par le directeur. Il m’a poussé à le faire : il n’est jamais trop tard ! A côté de ça, Monsieur Mari et mes enfants d’amour me tiraient vers le haut : tu es capable, tu es une battante, vas-y fonce… 

Et voilà comment le 14 septembre 2016, à 41 ans, je me suis retrouvée sur les bancs de l’école parmi une centaine d’étudiants âgés de plus ou moins 18-20 ans. J’apprends à devenir une bonne pédagogue primaire. J’ai validé la première année avec brio et je suis en route pour les deux années qui suivent. Oh, cela n’a pas été facile tous les jours ! Il y a eu des doutes, des craintes, des pleurs mais également des éclats de rire, des sourires de réconfort, de l’écoute et du soutien de la part de mes proches et nouveaux amis… Aujourd’hui, je peux l’affirmer : je suis étudiante et surtout je suis une étudiante épanouie qui aime ce qu’elle fait et qui réalise son rêve le plus cher. Je vais enseigner, je ne sais pas encore où et quand mais je sais que j’y arriverai. Je mérite ma place, je ne lâcherai rien ! 

A vous qui lisez ces quelques lignes, je vous invite à poursuivre vos rêves. Ne vous privez pas d’être heureux ! Réveillez-vous ! Ne subissez pas votre vie, construisez-la telle que vous la rêvez.

OSEZ RÊVER ! 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s