Un été à Paxos

Cette année, nous avons choisi la Grèce comme destination de vacances. Nous ne voulions pas, cependant, d’une île telle que Santorin où la circulation est impossible en été. Notre choix s’est porté sur une toute petite île ionienne de 30 km2 : Paxos.

Paxos est situé à 1h de bateau au sud de Corfou. Nous avons donc logiquement pris un vol au départ de Paris pour Corfou. Pourquoi Paris et pas Bruxelles ? Car les horaires et les tarifs étaient plus intéressants…pensez donc à vérifier quand vous réservez vos billets d’avion.

CORFOU

A Corfou, nous avons choisi de résider dans un petit hôtel familial situé dans la ville ancienne de Paleokastritsa, loin du centre ville et de son agitation. L’hôtel est plutôt simple mais très propre. Le personnel et la direction sont adorables. Si vous aimez les grands complexes hôteliers, fuyez !!! Ici, il n’y a qu’une seule piscine de taille raisonnable et il n’y a aucune animation au programme….Bref, c’est exactement ce que l’on voulait ! Seul bémol : les petits déjeuners…mes deux adolescents n’aiment pas les petits déjeuners salés (à l’anglaise) et ils ont eu beaucoup de mal à trouver leur bonheur dans le peu de sucré proposé. Je vous le conseille vivement si vous cherchez un hôtel pour faire une halte avant de reprendre le bateau en direction d’une île voisine. Lien vers Odysseus Hotel

Choses à faire aux alentours :

  1. Louer un bateau même si vous n’avez pas le permis. Nous avons pu ainsi longer la côte et découvrir des petites grottes où il a fait bon s’amarer pour faire de la plongée. Vous aurez l’embarras du choix à Paleokastritsa pour louer des bateaux et les tarifs sont à peu près identiques.
  2. Boire un verre et manger quelques tapas à La Grotta. Ce bar-restaurant bénéficie d’une situation idyllique ! Vous pouvez tout à fait vous installer boire un verre et vous prélasser sur un des transats mis à votre disposition gratuitement pendant que vos enfants sautent du plongeoir. Lien vers La Grotta Grotta
  3. Déambuler dans les rues pittoresques de la vieille de Kerkyra. Petit conseil : allez-y soit tôt le matin soit plus tard dans l’après-midi. Perdez-vous dans les dédales de rues pavées, installez-vous à une terrasse de café, prenez votre temps… On nous avez conseillé le bar IMABARI, situé en contrebas de la vieille ville. Nous y sommes allés mais nous sommes restés devant la porte : trop de monde, trop de musique, trop jet-set,… Par contre, nous avons trouvé un petit bar bien sympathique juste à côté où nous avons pu siroter tranquillement notre apéro tout en bénéficiant de la vue majestueuse sur le vieux fort de Kerkyra.

Nous avons suivi comme des moutons le flot de touristes (ce que nous sommes) et nous avons grimpé en haut de la montagne pour visiter le monastère de Paleokastritsa. Entre nous, il n’y a aucun intérêt ! A part des chats qui se prélassent au soleil, il n’y a pas grand chose à voir.

Avant de continuer avec l’île de Paxos, je vais conclure avec Corfou. Corfou n’était qu’une étape dans notre séjour en Grèce. Nous y sommes restés 3 nuits à l’arrivée et nous y retournions une nuit avant de prendre l’avion de retour. Pour le départ, nous avions choisi un hôtel proche de l’aéroport, histoire de pouvoir profiter de la piscine jusqu’à la dernière minute. Nous avions choisi un hôtel 4 étoiles : Arita Grand Hotel. Pourquoi est-ce que j’insiste sur le « 4 étoiles » ??? Tout simplement car cet hôtel a tout sauf l’allure d’un hôtel 4 étoiles. Un hôtel situé au bord de l’autoroute est encore plus propre que ça !!!! Une honte ! FUYEZ !!!!! L’aéroport est effectivement très proche : la piste d’atterrissage est au bout du jardin. L’horreur…

Vous le voyez bien l'avion au bout du jardin ?

PAXOS

Pour vous rendre sur cette petite île, il vous faudra prendra un bateau. La traversée est de plus ou moins 1 heure, ce qui vous laisse le temps d’une petite sieste 😉 lien vers Flying Dolphin

Paxos est donc une toute petite île d’une trentaine de kilomètres carré où ne résident que 2500 habitants ! Cette île cachée, isolée et verdoyante est tournée vers l’Italie ; les oliveraies et les cyprès s’étendent à perte de vue, les façades des maisons sont de couleur ocre et les rues sont étroites et pavées. Un petit air de dolce vita… Les paysages sont à couper le souffle : falaises abruptes, plages de galets blancs et mer transparente. On nous avait promis une île encore préservée du flot des touristes et nous n’avons pas été déçus.

Nous savions que nous ne voulions pas trop bouger durant ces vacances, exceptionnellement. D’habitude, nous changeons de logement tous les deux jours, histoire de voir du pays. Cette année, le mot d’ordre était farniente. J’avoue que cela m’a d’abord un peu effrayé ! J’aime bouger, je m’ennuie vite : faire la crêpe sur un transat est synonyme d’enfer pour moi. J’ai besoin d’églises à visiter, de villages à découvrir, d’architecture à perte de vue… Je savais donc que nous aurions fait le tour de l’île assez rapidement. C’est donc armée de ma liseuse, Kindle, que je suis partie à Paxos. Quitte à ne rien faire, autant en profiter pour lire tous les livres que je n’ai pas pu lire cette année !!! Nous nous sommes finalement vite adaptés au rythme paxiote ! Matinée promenade et découverte des secrets de l’île, déjeuner tardif, sieste sous les oliviers jusqu’à pas d’heure, soirée gustative… Nous serions bien restés encore quelques jours !

Pour nos visites, nous avons loué une voiture sur l’île de Paxos via la société Green Motion située dans la ville de Gaios (coeur névralgique et touristique de Paxos). Nous n’avons pas été déçus ! Le loueur parle français et il est hyper serviable ! Il vient vous chercher à votre arrivée au port pour vous remettre les clés de votre bolide. C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup…surtout avec 3 enfants qui râlent car il fait chaud et on a soif et on a faim.

Notre villa a été louée via le site Paxos Magic. Quelle ne fut pas notre surprise en arrivant !!! Nous avions choisi de louer une petite villa indépendante mais dans une sorte de lotissement hôtelier face à la mer => je pensais avoir un logement indépendant mais avec une piscine collective pour les 4 villas. En arrivant, nous avons découvert que chaque villa avait sa propre piscine et surtout une vue imprenable sur l’océan à perte de vue ! Vous auriez vu notre sourire… Je vous mets le lien de cette location car, très franchement, c’était impeccable : nettoyage quotidien de la villa et de la piscine compris dans le prix, départ tardif si pas de location après vous, le loueur peut vous déposer au port si vous le souhaitez,… rien à redire ! Lien vers Paxos Magic

Choses à faire aux alentours :

  1. Flâner à Gaios. Prendre un petit café face au port tôt le matin quand tout le monde dort encore. Gaios n’est pas la plus belle ville de Paxos mais reste tout à fait sympathique si vous n’allez pas aux heures d’affluence.
  2. Louer un bateau sans permis. Oui encore… Ici, vous pourrez faire le tour complet de l’île et très franchement cela vaut vraiment la peine ! Certaines plages sont inaccessibles à pieds. Vous pourrez également vous rendre jusqu’à la petite île d’Antipaxos.
  3. L’arche de Tripitos. Si vous aimez la marche et les sensations fortes, cette arche est faite pour vous ! Attention : prévoir de bonnes chaussures car la descente est parfois raide et surtout de l’eau car il n’y absolument rien pour se désaltérer aux alentours ! 20046521_10155484746536797_5080517168755096895_n
  4. Visiter Logos et Lakka, deux magnifiques petits hameaux typiques de Paxos. Ces deux petits villages sont beaucoup plus calmes que Gaios. Vous y trouverez de chouettes restaurants pour déjeuner tranquillement. On vous entraine dans les cuisines pour que vous puissiez faire votre choix.
  5. La baie d’Erimitis. Après une bonne marche à flanc de falaise, nous apercevons enfin en contrebas la plage d’Erimitis. Cette plage est encore assez sauvage : elle est tellement difficile d’accès que la foule ne se presse pas au portillon ! La remontée a bien failli m’achever…pensez à la bouteille d’eau car ça grimpe !
  6. Le bar et restaurant Erimitis. Autant vous le dire tout de suite, c’est un gros coup de ❤ ! Ce restaurant se situe au bout d’un chemin non pavé et il surplombe la falaise d’Erimitis. Allez diner un soir pour profiter du coucher du soleil qui est à couper le souffle. J’aime les restaurants qui ont quelque-chose à raconter et ce restaurant a une très chouette histoire de famille. Cela nous a tellement plu que nous y avons diné deux fois. Monsieur mari y a bu un des meilleurs cocktails de toute sa vie (si ce n’est LE meilleur)…c’est pour vous dire ! lien vers Erimitis

En vrac, quelques photos souvenir :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s